CONSERVATIVES MUST KEEP CANADIAN TECHNOLOGY IN CANADA: NDP demands that sale of Canadian Telecom Company Nortel be halted

FOR IMMEDIATE RELEASE
JULY 28 2009

CONSERVATIVES MUST KEEP CANADIAN TECHNOLOGY IN CANADA
NDP demands that sale of Canadian Telecom Company Nortel be halted

OTTAWA – The federal government must immediately stop the sale of Nortel’s assets to the Swedish company Ericsson, says New Democrat Leader Jack Layton.

“Canadian taxpayers have invested billions in Nortel and only a government without a vision for Canada’s next economy would allow the sale of the company’s most valuable assets to foreign interests. Those assets are important for Canada to maintain its leadership position in the next economy. We cannot afford to give up the strategic leverage and technological advantage they represent.”

NDP Industry Critic Brian Masse says the Conservative government must use the power of the Investment Canada Act to immediately conduct a thorough review of all aspects of this sale.

“The Conservative government is sitting on its hands while Nortel's wireless assets and patents are taken over by foreign interests,” says Masse. “These assets are of national strategic and economic importance, and that is why the world’s leading cell phone companies were bidding for them.”

Masse adds that on top of the loss of billions in taxpayer dollars that went into developing these technologies, the deal could further endanger the pensions of Nortel’s Canadian employees. Nortel’s Canadian pension funds are facing seizure by the U.S. government.

In 2008, under pressure from the New Democrats, lead by former NDP MP Peggy Nash, the Federal government rejected a foreign takeover for the first time in 23 years, in that case the sale of MacDonald, Dettwiler and Associates Ltd. (MDA) to U.S. arms manufacturer Alliant Techsystems (ATK).

“The government has the means via the Investment Canada Act to stop this takeover of a key Canadian asset. There is no evidence that the sale of this Canadian gem to a Swedish corporation is in the national strategic and economic interest of Canadians,” says Layton.

-30-

For more information, please contact:
Karl Bélanger, Senior press secretary, 613-720-6463

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
LE 28 JUILLET 2009

LES CONSERVATEURS DOIVENT PROTÉGER LA TECHNOLOGIE CANADIENNE
Le NPD demande au gouvernement fédéral de retarder la vente de Nortel

OTTAWA – Le gouvernement fédéral doit immédiatement arrêter la vente des actifs de Nortel à la compagnie suédoise Ericsson, a déclaré le chef du NPD Jack Layton.

« Les contribuables canadiens ont investi des milliards de dollars dans Nortel et seul un gouvernement sans vision permettrait la vente compagnie à des intérêts étrangers des actifs les plus précieux de la compagnies. Ces actifs sont importants pour que le Canada maintienne sa position de chef de file dans la prochaine économie. Nous ne pouvons pas abandonner l’influence stratégique et l’avantage technologique que ces actifs représentent. »

Le porte-parole du NPD en matière d’industries, Brian Masse, ajoute que le gouvernement conservateur doit faire appel à la Loi sur les Investissement et mener immédiatement une étude approfondie de tous les aspects de cette vente.

« Le gouvernement conservateur regarde le train passer pendant que les actifs de la division sans fil et les brevets de Nortel sont achetés par une compagnie étrangère », souligne le député Masse. « Ces actifs sont d’une importance économique et stratégique capitale. Voilà pourquoi les plus importantes compagnies internationales de téléphonie cellulaire ont soumissionné pour ces actifs et ces brevets. »

Le député Masse ajoute qu’en plus de la perte des milliards de dollars que les contribuables ont versés et qui ont servi à mettre au point ces technologies, cette vente pourrait aussi mettre en danger les pensions des employés canadiens de Nortel. Les caisses de retraite canadiennes de Nortel pourraient être saisies par le gouvernement américain.

En 2008, sous la pression exercée par le NPD, avec l’ancienne députée Peggy Nash en tête, le gouvernement fédéral a rejeté une prise de contrôle par des intérêts étrangers pour la première fois en 23 ans, soit dans le dossier de la vente de MacDonald, Dettwiler and Associates Ltd. (MDA) à la compagnie manufacturière américaine Alliant Techsystems (ATK).

« Le gouvernement peut, par l’entremise de la Loi sur les Investissement, mettre un frein à la vente de cet important atout canadien. Nous n’avons aucune preuve que la vente de ce bijou canadien à une société suédoise est dans l’intérêt stratégique et économique des Canadiens », a conclu Jack Layton.

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Karl Bélanger, attaché de presse principal, 613-720-6463