MASSE PROPOSES TOUGH MEASURES TO PROTECT GREAT LAKES FROM INVASIVE ASIAN CARP

FOR IMMEDIATE RELEASE                                              OCTOBER 1, 2014       

              

MASSE PROPOSES TOUGH MEASURES TO PROTECT GREAT LAKES FROM INVASIVE ASIAN CARP

 

OTTAWA – NDP Great Lakes Critic Brian Masse MP introduced private members legislation that will help protect the lakes’ native species by banning the import of invasive carp into Canada unless dead and eviscerated — an important new measure since the fish can survive for up to 48 hours out of water. The bill will also enhance powers of CBSA officers allowing them to enforce the law and increase minimum fines for violations.

 

“This legislation is needed to strengthen the current regulations on Asian carp imports. It would take less than two dozen invasive carp to find their way into the Great Lakes for a population to become established, and they would do irrevocable ecological damage the ecosystems and local economies they help support,” said Masse.

 

The bill was seconded in the House of Commons by Carol Hughes MP (Algoma - Manitoulin – Kapuskasing). “This is a threat we have to take seriously since there is so much at stake with our Great Lake fisheries,” said Hughes. This bill reflects the truth that there are a number of ways this species could enter our waterways and we have to smart about every one we can identify.” 

 

The bill will further prohibit the advertising or sale of these fish and give power to CBSA officers across Canada to enforce the importation laws.  “Border service officers are already on the look-out for this invasive species, and this bill would make their job easier, freeing up valuable time to stop invasive species such as these as well as other contraband,” said Jason McMichael, 1st Vice-President at the Canadian Customs and Immigration Union (CIU) representing officers.

 

-30-

 

For more information: Melanie Namespetra 613-996-1541 or brian.masse@parl.gc.ca 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE                      LE 1ER OCTOBRE 2014       

              

BRIAN MASSE PROPOSE DES MESURES MUSCLÉES

POUR PROTÉGER LES GRANDS LACS CONTRE L’INVASION

DE LA CARPE ASIATIQUE

 

OTTAWA – Le député Brian Masse, porte-parole néo-démocrate pour les Grands Lacs, a présenté un projet de loi d’initiative parlementaire qui contribuera à protéger les espèces indigènes des Lacs en interdisant l’importation au Canada de cette carpe envahissante, à moins qu’elle ne soit déjà morte et éviscérée. Il s’agit d’une mesure importante, puisque ce poisson peut survivre jusqu’à 48 heures hors de l’eau. Le projet de loi renforcerait les pouvoirs d’application de la loi des agents de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et hausserait les amendes minimales en cas d’infraction.

 

« Ce projet de loi est nécessaire pour renforcer la réglementation actuelle des importations de la carpe asiatique. Il suffirait que moins de deux douzaines de carpes envahissantes accèdent aux Grands Lacs pour que se développe une population qui causerait des dégâts écologiques irrémédiables aux écosystèmes et aux économies locales qui en vivent », a déclaré Brian Masse.

 

Le projet de loi a été appuyé à la Chambre des communes par Carol Hughes, députée d’Algoma-Manitoulin-Kapuskasing. « Cette menace doit être prise au sérieux, car les enjeux sont énormes pour ce qui touche la pêche dans les Grands Lacs, a déclaré Carol Hughes. Ce projet de loi reflète le fait que cette espèce peut pénétrer dans nos cours d’eau de diverses manières. Nous devons agir intelligemment pour chaque moyen que nous recensons ».

 

De plus, le projet de loi interdit la publicité et la vente de la carpe asiatique, et il habilite les agents de l’ASFC de l’ensemble du pays à faire appliquer les lois en matière d’importation. « Les agents des services frontaliers gardent déjà l’œil ouvert pour empêcher l’entrée de cette espèce envahissante au pays. Ce projet de loi leur faciliterait la tâche, car ils pourraient alors consacrer plus de temps à prévenir l’entrée d’espèces envahissantes comme celle-ci et d’autres marchandises de contrebande », a indiqué Jason McMichael, premier vice-président du Syndicat des douanes et de l’immigration du Canada, au nom des agents.

 

-30-