TIME TO DELIVER ON AIDS FUNDING

OTTAWA – NDP Health Critic Penny Priddy today blasted the government and urged action on AIDS funding, “This Conservative government has dragged its feet too long on AIDS funding. World AIDS Day on December 1 is a unique opportunity for action and it is time that they start to deliver.”

Priddy (Surrey North) called on Health Minister Tony Clement to keep the promise he made at August’s International AIDS Conference in Toronto and confirm his government’s support for the fight against the AIDS epidemic.

“In September, Tony Clement promised a funding announcement would come soon,” said Priddy. ”But people with HIV/AIDS are still waiting. It’s time to deliver.”

NDP MP Peggy Nash (Parkdale-High Park) will introduce a motion tomorrow that urges the Conservative government to finally announce new money for the fight against HIV/AIDS and allow cheaper generic drugs to be produced for use in Canada and abroad.

For decades, Liberal and Conservative governments have failed to meet Canada's long-promised foreign aid target of 0.7% of GDP, or to even set out a timeline to do so. Each day 6,300 people in Africa die of HIV/AIDS, yet not a single pill has been exported under the act passed in May 2004 to make less expensive HIV/AIDS, tuberculosis, and malaria drugs available to developing and least-developed countries.

“The world looks to Canada to provide leadership — and this Conservative government is failing the world,” said NDP International Development Critic Alexa McDonough. “It is outrageous that the federal government remains silent in the face of such a preventable crisis, when it has the capacity to do what's so desperately needed of Canada."

"Today Conservatives would rather follow the three year delay of the Liberals in getting AIDS medication to sick people rather than fix a flawed bill,” said Industry Critic Brian Masse. Masse and the NDP have been working to speed up the process of getting AIDS drugs to developing countries.

~ ~ ~

OTTAWA – La critique du NPD en matière de santé, Penny Priddy, a vivement critiqué le gouvernement et a demandé de l’action immédiate pour combattre le SIDA. « Ce gouvernement conservateur se traîne les pieds depuis déjà trop longtemps sur l’investissement pour le SIDA. Le 1e décembre, Journée mondiale du SIDA, est une occasion unique pour agir et livrer la marchandise, enfin. »

La députée Priddy (Surrey-Nord) demande au ministre de la santé, Tony Clement, de tenir la promesse qu’il a faite au mois d’août dernier, à Toronto lors de la conférence internationale sur le SIDA, et de confirmer l’appui de son gouvernement afin de combattre l’épidémie du SIDA.

« Au mois de septembre, Tony Clement a promis qu’une annonce sur le financement pour combattre le SIDA serait faite très prochainement », a déclaré la députée Priddy. « Mais les gens atteints du VIH/SIDA attendent toujours. Il est plus que temps d’agir. »

La députée du NPD Peggy Nash (Parkdale-High Park) présentera une motion à la Chambre des communes qui demandera au gouvernement conservateur d’annoncer de nouveaux investissements dans la lutte contre le VIH/SIDA et de rendre plus économiques les médicaments génériques produits au Canada et utilisés ici chez nous aussi bien qu’à l’étranger.

Pendant des décennies, les gouvernements libéraux et conservateurs ont échoué à non seulement atteindre l’objectif de 0,7 % d’aide internationale, promesse de longue date faite par le Canada, mais aussi à établir une ligne de temps pour le faire. Chaque jour, 6300 personnes meurent du VIH/SIDA en Afrique, mais pourtant, pas une seule pilule n’ait été exportée suite à la loi acceptée au mois de mai 2004 afin de rendre plus économiques aux pays en développement et en sous-développement, les médicaments pour le VIH/SIDA, la tuberculose et la malaria.

« Le monde entier s’attend à ce que le Canada fasse preuve de leadership, mais ce gouvernement conservateur manque à son devoir international », a dit la critique du NPD en matière de développement international, Alexa McDonough. « Il est scandaleux que le gouvernement fédéral garde le silence face à une crise qui est tout à fait évitable, alors que d’autres pays ont si désespérément besoin de notre aide. »

« Aujourd’hui, les conservateurs aimeraient mieux agir à l’instar des libéraux, c’est-à-dire attendre trois ans avant de faire parvenir des médicaments à des gens malades, plutôt que de régler un projet de loi défectueux », a dit le critique en matière d’industrie, Brian Masse. Le député Masse et le NPD s’efforcent à activer les choses, pour que les pays en voie de développement reçoivent des médicaments pour combattre le SIDA plus rapidement.